Les faux amis de la perte de poids

On a souvent tendance à confondre aliments sains, aliments spécifiques (allergies, etc.) et aliments purement marketing. Devant la profusion d’offres et de labels, difficile de vraiment savoir ce qui est bénéfique pour atteindre vos objectifs.

Petit tour des faux-amis de la perte de graisse et de la santé aussi.

Les produits biologiques

Beaucoup sont persuadés qu’il suffit de manger bio pour avoir la garantie d’une alimentation saine et équilibrée, ce qui est malheureusement loin d’être le cas. Si l’on aimerait que le label bio aille jusqu’au bout de la logique en ne proposant que les produits les plus bruts et sains possibles, il suffit de faire un tour dans une Biocoop ou dans les rayons bio des grandes surfaces pour se rendre compte que le bio c’est bien mais ce n’est pas toujours parfait. Gâteaux, yaourts sucrés, jus, céréales, lait de vache, etc., vous trouverez de tout, et même des produits contenant de l’huile de palme. Votre vigilance doit donc être la même que pour les produits qui ne sont pas issus de l’agriculture biologique : éviter les produits raffinés, les sucres ajoutés, le mélange d’aliments très gras et très sucrés, les graisses animales, les plats préparés trop salés et les listes d’ingrédients à rallonge.

Peut-on dire pour autant que bio ou non bio, c’est égal concernant la perte de poids ? Non. Comme je vous l’indiquais dans l’article dédié à la graisse du bas du corps, les xénoestrogènes que l’on trouve dans nombres d’emballages et d’aliments non biologiques ont une incidence sur les déséquilibres hormonaux qui sont à l’origine de la résistance à la perte de graisse, notamment celle qui se trouve au niveau des cuisses et les fessiers. Vous aurez donc tout intérêt à privilégier des aliments bio que vous trierez avec soin. Pas d’inquiétude par rapport au prix du Bio, lorsque l’on se passe des produits transformés, gâteaux, jus, etc. et que l’on privilégie des aliments bruts (viandes, poisson, œufs, légumes, fruits, graines oléagineuses, etc.) on y gagne largement.

Le 0% de matière grasse

Le 0% est le produit de référence en matière de régime. On pense, à tord, que l’on peut y aller en fermant les yeux. Tant que c’est 0%, c’est bon pour la ligne et il faut dire que c’est agréable de pouvoir continuer à consommer les mêmes produits qu’avant mais avec l’assurance que ceux là nous aident à mincir.

On peut tout d’abord déplorer le fait que les industriels surfent sur la peur des matières grasses. Parce que dans matière grasse, il y a gras, c’est forcément mauvais, mais ça n’est pas le cas, on commence à le savoir maintenant. Un régime riche en bonnes matières grasses ne vous nuira pas, au contraire, tant qu’il n’est pas associé à une importante consommation de produits sucrés. Les bons lipides sont d’ailleurs essentiels au bon fonctionnement de nos cellules et ne sont donc pas à supprimer de notre alimentation, au risque de nous exposer à des problèmes de santé.

Plus ennuyant encore, 0% de matière grasse, ce n’est pas 0% de sucre. On se rend compte que, parfois, ces produits sont plus riches en glucides que leurs équivalents classiques. Enlever le gras pour ajouter du sucre, c’est sans grand intérêt et c’est surtout nocif.

Les aliments complets

Que ce soit sur Fit Sister ou ailleurs, ce n’est pas la première fois que vous entendez qu’il faut supprimer les aliments raffinés. Cela, parce qu’ils entraînent une moins bonne tolérance aux glucides et accroissent les risquent d’hyper-insulinisme. Ils sont à l’origine de troubles métaboliques, d’excès de poids et de mauvaise régulation de la faim.

Attention, cela ne veut pas dire que leur version complète soit bénéfique pour la santé. Certes les céréales complètes sont légèrement moins caloriques que les raffinées, elles ne sont pas pour autant à consommer à volonté. Pas question donc de troquer une tranche de pain blanc contre une demie baguette de pain complet. De plus, des légumes seront toujours plus bien riches en fibres et minéraux et plus rassasiants que des céréales complètes, alors quitte à remplir son assiette autant le faire avec du vert.

Et il en va de même pour le fameux rapadura (sucre complet), qui n’en est pas moins du sucre…

Les produits sans gluten

Le gluten fait l’objet de débats passionnés entre ceux qui considèrent qu’il participe à la prise de poids et ceux qui nient ce fait. Personnellement, je fais partie du premier groupe mais les effets négatifs du gluten vont bien au-delà de la question du poids et un grande nombre de personnes y sont intolérantes (pas allergiques !) sans le savoir.

Rappelons, en effet, qu’un des éléments décisifs dans le processus de perte de graisse est la digestion. Avoir un bon fonctionnement du système digestif, permettant d’assimiler correctement tous les nutriments sans créer d’inflammation, est essentiel. Afin d’aider à la perte de poids on cherchera donc en priorité à rétablir des systèmes digestifs perturbés et cela passe parfois par l’éviction du gluten pour ceux qui y présentent une forme d’intolérance.

Mais cela ne veut pas dire que tous les produits sans gluten sont bons à prendre. C’est un peu comme le Bio, vous trouverez de tout : du pain, des pâtes, des gâteaux, la seule différence majeure est que l’on utilise des céréales ne contenant pas de gluten, comme le riz ou le maïs. Si vous jetez un œil aux informations nutritionnelles vous constaterez que, bien souvent, ces produits sans gluten sont autant ou plus riches en glucides que leurs équivalents à base de blé et contiennent également des ingrédients nocifs pour la santé. Donc réduire ou supprimer le gluten, oui, mais le remplacer par des produits moins intéressants au niveau des apports nutritionnels, certainement pas. Il vaut mieux, comme toujours, privilégier le fait maison et aller vers des aliments les plus bruts possibles.

Le sans sucres ajoutés et l’allégé en sucre

En ce qui concerne les sucres, les industriels ont de jolies formules pour mettre en confiance les consommateurs sans que cela ne soit finalement justifié. Lorsque vous trouvez un produit portant la mention « sans sucres ajoutés » ou « allégé en sucre », ne croyez surtout pas qu’il s’agit forcément d’un produit à faible teneur en sucre. Tout est relatif et il convient de bien s’attarder sur la véritable teneur en glucides.

La mention « sans sucres ajoutés » indique simplement qu’aucun sucre n’a été ajouté en plus des sucres déjà présents dans les aliments utilisés pour l’élaboration d’un produit. Si l’on prend l’exemple d’un jus d’orange à 100%, il ne contiendra que les sucres contenus dans les oranges qui ont été pressées. Mais, dépourvu des toutes les fibres, la concentration en sucres reste significative et votre jus à 100% contient tout de même 10 g de glucides aux 100 ml.

Quant à la mention « allégé en sucre », elle peut être utilisée dès lors qu’un produit contient 30% de sucres en moins que d’autres produits similaires. Là encore, rien n’indique que le produit a une faible teneur en sucre, il sera juste un peu moins catastrophique qu’un autre.

Le soja

Le soja est le chouchou des végétariens et de ceux qui ne souhaitent pas consommer de produits laitiers d’origine animale. Lait, desserts, substituts de viande, tofu, un large choix s’offre à vous mais là aussi, vigilance. D’une part parce qu’il faut comme toujours s’intéresser à la valeur nutritionnelle des produits proposés, d’autres part parce que la consommation excessive de soja peut vous empêcher d’atteindre vos objectifs de perte de poids. Ceci est dû aux phytoestrogènes qu’il contient et qui, en trop grand nombre, peuvent déséquilibrer le rapport œstrogènes / progestérones, favorisant ainsi la prise de graisse. Là aussi il y a débat, mais moi je prends le parti d’éviter.

Les recettes version saine

Comme vous avez pu le voir si vous avez parcouru le blog, je m’amuse parfois à proposer des recettes dans leur version saine. Il est toujours encourageant lorsque l’on change de régime alimentaire de se rendre compte que cela ne rime pas forcément avec monotonie et repas d’hôpitaux. Seulement, il ne faut pas non plus passer son temps à essayer de manger exactement comme on le faisait avant car cela ne peut que créer de la frustration et vous faire focaliser encore plus sur la nourriture en entretenant votre dépendance aux aliments réconfort.

Plutôt que de courir après les recettes substitus, accordez-vous des plats jokers de temps à autre et travaillez le reste du temps à changer totalement votre façon de vous alimenter et vous habituer à de nouveaux goûts. En entretenant votre goût pour les aliments sucrés vous serez toujours autant sujet aux craquages. C’est la raison pour laquelle il convient également de ne pas trop abuser de certains produits sucrants, même sains et naturels, qui ne vous permettent pas de vous habituer au goût non sucré de certains aliments.


Vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement personnalisé et de mon expérience en coaching pour atteindre vos objectifs ? Que ce soit pour perdre ou prendre du poids, vous sevrer du sucre, assainir votre hygiène de vie, retrouver de l’énergie ou simplement vous remettre au sport, je vous invite à consulter mon offre de coaching 1 mois en cliquant sur le lien suivant :

Coaching en ligne personnalisé Fit Sister

Crédit photo : Lynn.Gardner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *